• 116313 visits
  • 712 articles
  • 41844 hearts
  • 78878 comments

Le brouillard du matin 20/11/2017

Le brouillard du matin
Le brouillard du matin

Ce brouillard du matin,
me donne froid dans le dos.
Et je ne vois pas bien loin,
pour diriger mon vélo.

Le brouillard du matin


Avec ce brouillard du matin,
Le soleil ne se lève pas de bonne heure.
Je roule donc d'un petit train,
pour savourer les teintes d'automne le long de l'Eure ...

Le brouillard du matin


Dans ce brouillard du matin,
Les champs semblent déserts,
Je ne vois pas bien loin,
Mais quel plaisir de vivre ce moment présent

Pascal


Tags : Rando vélo

Le renard sans le corbeau 15/11/2017

Le renard sans le corbeau
Le renard sans le corbeau

Maîtresse Numbaï, sur un chemin boisé,
cherchait une corneille avec rage.
Maître Pascal, par ruse pour la faire bien marcher,
Lui tint à peu près ce langage :

"Hé ! Bonjour, Madame Numbaï,
Que vous êtes jolie ! Quel superbe poitrail !
Sans mentir, si votre puissance,
Se rapporte à votre élégance,
Vous êtes la senorita de tous les renards du quartier "
A ces mots Numbaï se sent remplie de gaîté.

Alors pour montrer sa résistance,
sans perdre quand même sa méfiance,
Elle se met à courir en cherchant un corbeau.
Maîtresse Numbaï renifle vers le bas et hume vers le haut.


Mais au bout d'un moment...
« Hé ! Bonjour, Maître Pascal,
Ce matin, les corneilles sont restées au bercail.
Il n'y a pas l'ombre d'une plume de corbeau,
Pourtant, il fait bien beau avec cette météo.
Maintenant, Allons jouer hors d'ici,
Y a p'têt des vaches qui rient* ! »

Numbaï rajoute et dit : « Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout promeneur
Vit à l'écoute de son ventre même quand je reste assise,
Cette balade vaut sans doute maintenant une petite friandise ? »

Maître Pascal, honteux et vexé de les avoir oublié,
S'aperçue un peu tard, que la fable avait changé !

Pascal : 15 novembre 2017


* ça ne rime pas avec Fromage !


Le renard sans le corbeau


*****
Manureva2014

Trop belle Mademoiselle Numbaï
Elle a fière allure.
Douces caresses. Bisous
*****
nepalididi

Oh il est trop mimi
j'adore

Un vrai amour
.......
Big bizzzzzzzzzzzz tit marathonien
*****
amina-princesse-reveuse

waouhhhhhhhh qu elle imagination !!!! bisous et merci
*****
blue-moonshine

jolie parodie et elle est superbe Numbaï
*****
ida71

trop belle Numbaï ! elle doit être toute douce à caresser
bravo pour cette belle fable mon pépère marathonien ; tu as toujours une sacrée imagination :)
bisous à la tribu
*****
vcr 68 ans

Tu es très doué Pascal ! ....20/20 !.......
*****
Nutsy7801

Il est vraiment trop chou :)
*****
creasdany2013

Quelle est jolie ,cette demoiselle
c'est la classe!!!un beau port de
tête ,il ne manque que la couronne...
Bon jeudi et bisous a la tribu...Dany
*****
itounany 60 ans

trop mignon et quelle fable digne de La Fontaine qui se ferait un plaisir de te lire avec délectation et te dirait "je vous salue chapeau bas"
*****
amina-princesse-reveuse

waouhhhhhhhh qu elle imagination !!!! bisous et merci
*****
chocadia

J ADORE SA BOUILLE TROP MIGNONNE
*****

Tags : Fable - Animaux♥

Moi, mes bêtes de courses* et les méchants, 10/11/2017

Moi, mes bêtes de courses* et les méchants,
Moi, mes bêtes de courses* et les méchants,

Moi, mes bêtes de courses et les méchants,
C'est l'histoire de l'un de mes entraînements.
Ce jour là, comme très très souvent,
Je pars courir au hasard au grès du vent.
Me voilà donc parti dans les chemins environnants,
Et c'est ainsi que je parcours le Vaudreuil tout en visitant.

Moi, mes bêtes de courses* et les méchants,


Tout à coup, comme souvent dans mes histoires,
un étonnement vient couper ma route et ma trajectoire.
En entrant dans un bosquet que je ne connaissais pas encore,
Quelque chose vient me taper à l'½il et choque dans ce décor.

Moi, mes bêtes de courses* et les méchants,


Nous ne sommes pas en période de chasse, mais il y a comme un instinct de mort.
À la lisière du bois, des affuts sont dissimulés, ainsi que des miradors.
Puis sur une table de fortune, canettes et douilles sont exposées,
Pas de doute, c'est un repère de chasseurs, grands protecteurs de la forêt.
Ils régulent soit disant la population en tuant les animaux,
Mais ils polluent la nature en laissant les cadavres de leurs apéros.

Moi, mes bêtes de courses* et les méchants,


Moi et mes bêtes de course aux pieds, je suis contre ces méchants.
Car cachés dans leurs affuts, les animaux n'ont aucune chance de rester vivants.
Enfin, planqués dans leurs miradors, ils peuvent picoler tranquillement !

Moi, mes bêtes de course aux pieds, je continue donc mon entraînement,
Je sors de ce secteur pas vraiment réjouissant.
Je prolonge mon footing, vers Tournedos sur Seine,
Car je préfère tourner le buste à ce genre de scène.

Moi, mes bêtes de courses* et les méchants,


Lorsque tout à coup, Dave et Edith me coupent la route.
Ce que je découvre au sol n'est pas très mignon, y a pas de doute !
Mais qui a bien pu jeter ces « YOP » vers Tournedos ?
Pour Dave et Edith, c'est d'ailleurs « moche et méchant », bande de salops !
Comme je ne suis pas trop bête, ni trop méchant, je vais les ramasser,
Histoire de les jeter dans une poubelle, pour que ces minions soient en sécurité.

Moi, mes bêtes de courses* et les méchants,


C'est trop malin de balancer ces « Yop » vers Tournedos.
Dos tourné, c'était lâche d'abandonner Dave et Edith,
aux vacances comme ça incognito !

Une fois ce coin remis en état, c'est comme même mignon la nature.
Je continue mon entraînement et je prolonge mon aventure.
De retour vers St Etienne du Vauvray, j'arrive vers un bar en plein air.
Dans ce chemin au milieu d'un fourré la « Heineken » ne devait pas être chère.


Moi, mes bêtes de courses* et les méchants,


7 packs de 20 canettes sont alignés comme s'ils étaient au garde à vous.
Mais qui peut venir se balader avec autant de bouteilles et boire comme un trou ?
Bien sûr, les flacons sont vides, 140 cadavres rangés dans leur cercueil en carton,
Le ou les sérial buveurs de la route, cette fois ont fait un vrai carton !
Ça semble surréaliste, mais il n'y a aucune mise en scène sur cette scène de crime,
7 packs de bières sont liquidés et une nouvelle fois la nature en est la victime.

Cette fois, s'en est trop, je n'ai que 2 bras et la mise en bière sera pour plus tard.
Moi, mes bêtes de course aux pieds, je continue donc ma sortie cauchemar.
Il faut vraiment être tordu, bête et méchant pour jeter ces détritus dans la nature.
Mais pour moi, il n'y a aucun espoir que ça change avec ce genre de crevures.


Moi, mes bêtes de courses* et les méchants,


Dans ce monde, il y a des gens très bizarres :
Je suis sûr que certains sont des gros maniaques de leur voiture,
Mais ne se gênent pas pour balancer leurs déchets dans la nature.
Surement aussi des donneurs de leçons, « faites ce que je dis, pas ce que je fais ! »
En tout cas, à la découverte des nombreux cadavres aux bords des routes...
...il y a dans ce monde, des sacrées bandes d'ivrognes
qui conduisent en état d'ébriété !


C'était, moi, mes bêtes de course et les méchants,
C'était le récit coup de gueule d'un de mes entraînements !

Pascal : 17 Aout 2017


*mes runnings (chaussures)







*****
itounany

un titre qui promet .....cool
*****
SuperMamie55

Tu as raison
*****
alainpastis2

Ce sont des ordures comme celles qu'ils balancent partout, bon mardi Pascal
*****
josy41

ton aventure ne m'étonne pas, du temps où nous étions caristes, il fallait voir toutes les ordures que nous trouvions sur les aires de repos au pied des poubelles, qui n'étaient pas pleines...
Par souci pour l'environnement on les ramassaient et les mettaient dans les poubelles, et aussi pour ne pas être accusés
*****


Tags : Footing

Notre Débarquement le jour J… … entre Caen à Ouistreham 05/11/2017

Notre Débarquement le jour J… … entre Caen à Ouistreham
Notre Débarquement le jour J...
... entre Caen à Ouistreham


En débarquant sur le marché de Caen :

A Caen sur son marché,
en cherchant, on peut tout trouver,
Des légumes, du poisson,
Et sur une broche un succulent cochon.

A Caen sur son marché,
en marchant, on peut tout déguster.
A partir de 61 centimes, des crêpes sucrées et salées,
et un peu plus cher, toutes sortes de plats cuisinés.
Oui, 61 centimes la crêpe sucrée, il ne fallait pas la louper,
Alors, une fois ces crêpes repérées, nous n'avons pas hésité, ni résisté.


Notre Débarquement le jour J… … entre Caen à Ouistreham


A Caen, sur son marché,
Après ce réconfort bon marché, il faut maintenant y aller.
Nous reprenons nos vélos, direction la mer,
La piste verte nous ouvre sa voie pour un autre univers...


En débarquant sur la voie verte de Caen :

Nom de code « Sword *», direction Ouistreham,
Nous débarquons sur une superbe piste cyclable en macadam.
Centre de Caen, c'est notre départ avenue de Tourville,
Et c'est en moulinant tranquille que nous quittons la ville.
Sur cette piste cyclable, il y a déjà beaucoup de marcheurs,
Mais aussi d'autres sportifs, comme des joggeurs, cyclistes ou bien rollers...

(*nom de code pendant la guerre)

Notre Débarquement le jour J… … entre Caen à Ouistreham


En zigzaguant entre tout ce joli monde, nous découvrons un superbe paysage,
Il y a même un escadron de mouettes qui survole notre sillage.
Le long du canal de l'Orne, nous en prenons plein les yeux.
Et tous les sportifs que nous croisons semblent bien heureux.

Notre Débarquement le jour J… … entre Caen à Ouistreham


A part quelques cyclistes sur leur vélo de route qui nous doublent bien fiers,
Aucune réponse à nos bonjours,
ils passent la tête dans le guidon se croyant seuls dans leur univers.
On se demande parfois, pourquoi certains sportifs sont aussi hautains sur un vélo ?
En les voyants faire la gueule, on croirait qu'ils ont pris une peine de cachot.

Après quelques kilomètres, nous arrivons à côté du Pont de Colombelles,
C'est un joli pont tournant reconstruit en 1959 à la place d'une passerelle.
Pour l'histoire, ce pont avait été bombardé en 1945, pendant la guerre.
Et une passerelle lui avait succédé après les combats, pour franchir cet estuaire.


Notre Débarquement le jour J… … entre Caen à Ouistreham


Puis nous arrivons devant le Pegasus Bridge à Bénouville, un lieu historique.
Ce Pont a été libéré dans la nuit du 5 au 6 juin 44 par
la 6ème division aéroportée britannique.
Nous stoppons notre avancée historique pour prendre un verre au Café Gondrée.
Pendant ce débarquement en Normandie, cette maison a été la première libérée.
Pendant cette pause ravito, je joue même le rôle du serveur,
Je manie aussi bien mon vélo, qu'un plateau, c'est ça d'être un bon coureur.

Notre Débarquement le jour J… … entre Caen à Ouistreham


Puis, après ce moment rafraichissant, nous reprenons la route vers le littoral
7 bornes plus loin, nous traversons Ouistreham sans avoir forcé sur nos pédales.
Depuis le départ de Caen, nous avons fait 15 kilomètres et plein de découvertes.
Et la plage de Riva-Bella en est une autre, au bout de cette voie verte.
C'est magnifique, très coloré, mais pour l'instant, pas le temps de tout regarder,
Il est midi, nous avons l'estomac dans les talons, alors l'heure du repas a sonné.

Nous filons dans le centre ville, acheter des provisions.
Et surprise, sur notre chemin, un prunier avec des fruits à profusion.
Il n'y a qu'à se servir, c'est cool, nous avons trouvé notre dessert.
Ce midi, ce sera simple : sandwich, à la guerre comme à la guerre.
Puis nous allons notre installer sur la plage pour déguster nos mets.
Ce pique-nique sur ce bord de mer est bien sympa, le long de petits chalets.


Notre Débarquement le jour J… … entre Caen à Ouistreham


Les heures tournent, Elise commence à avoir dans son genou des picotements,
Nous devons donc penser à faire demi-tour et à retourner à Caen tranquillement.
Nous reprenons la piste cyclable cette fois du littoral à Caen,
En prenant bien sûr comme ce matin, tout notre temps.
D'ailleurs en observant la nature, un ragondin est au boulot pour construire son nid,
Tout en nageant, il charrie une branche dans sa gueule pour la ramener à son logis.

Notre Débarquement le jour J… … entre Caen à Ouistreham


La nature est superbe et nous prenons toujours le temps de la regarder,
Et souvent nous découvrons de drôles de scènes et de drôles d'animaux à observer.
Après ce ragondin dans l'eau, un tricératops en train de brouter dans un bosquet.
Ça peut sembler bizarre tous les mystères en faisant du sport dans la nature,
Mais nous n'inventons rien, il y a toujours des photos de nos nombreuses aventures.
Qui peut se vanter en allant visiter les plages du débarquement,
De rencontrer un dinosaure, de devenir barman et saluer un vétéran combattant.


De retour à Caen, après cette balade en direction des courants de la liberté,
Nous avons parcouru 40 kilomètres en vélo avec une idée en tête : recommencer !

C'est Elise et Pascal de retour de Caen : 8 aout 2017







Tags : Rando vélo - Nornandie

03/11/2017



28 octobre 2017 - Alexia Daval en Haute-Saône
Samedi 28 octobre 2017, la jeune Alexia, 29 ans employée de banque part courir pour 40 minutes. Il est 9 heures du matin. Vers midi, son mari donne l'alerte ne la voyant pas rentrer. Trois jours après sa disparition le corps volontairement brûlé de la joggeuse est découvert à quelques kilomètres des lieux. Une information judiciaire pour assassinat a été ouverte.


Une pensée pour Alexia et sa famille. Comme beaucoup de d'entre nous, elle avait enfilé ses baskets pour aller respirer, se défouler, prendre du plaisir faire notre sport commun, la course à pied .
Elle n'est jamais rentrée de sa sortie ... et nous apprenons sur les informations le pire des dénouements.
C'est dramatique. 😢
Qu' Alexia repose en paix .
Toutes nos condoléances à sa famille
Mesdames, ne courez plus seules, venez rejoindre des groupes de runners




Le triste tableau. Depuis une dizaine d'années, sept femmes ont été tuées alors qu'elles pratiquaient le footing en France.



2 juin 2005 - Nelly Crémel en Seine-et-Marne
Cette femme de 39 ans avait disparu pendant une séance de jogging à Reuil-en-Brie. Son corps avait été retrouvé après 10 jours de recherche. En 2008, deux hommes ont été condamnés par la cour d'assises, Patrick Gateau à la réclusion à perpétuité assortie de 22 ans de sûreté, et Serge Mathey à 30 ans de réclusion dont 16 ans de sûreté.



17 août 2007 - Martine Jung dans le Bas-Rhin
Martine Jung,49 ans, était partie faire un jogging dans la forêt de Schweighouse sur Moder le 17 Juin 2007. C'est un promeneur qui a découvert le jour même son corps dans la forêt. L'autopsie avait permis de montrer qu'elle était morte sous l'effet conjugué de violents coups reçus à la tête et de manoeuvres de strangulation. Le meurtrier, Gilles Weiss a été confondu par son ADN, retrouvé sur le débardeur de la victime. Il a été condamné en 2012 pour ces faits à 20 ans de réclusion criminelle dont 10 ans de sûreté.




30 septembre 2009 - Marie-Christine Hodeau dans l'Essonne
Cette assistante maternelle de 42 ans, a été séquestrée, violée et étranglée le 28 septembre 2009. Célibataire et sans enfants, elle faisait son jogging à Milly-la-Forêt (Essonne) vers 9 heures du matin. Un homme en voiture l'a enlevée.
Confondu par des prélèvements ADN, des témoignages et une multitude de preuves scientifiques, techniques et matérielles, Manuel Da Cruz reconnaît les faits. Il met un an, en revanche, à reconnaître le viol. L'homme avait déjà été condamné pour le viol d'une fillette en 2000. Il a été condamné pour le meurtre de Marie-Christine Hodeau à la prison à perpétuité avec une période de 22 ans de sûreté.



6 septembre 2010 - Natacha Mougel dans le Nord
Le 5 septembre 2010, Natacha Mougel, 28 ans jeune cadre chez Décathlon, s'entraîne pour le semi- marathon de Marcq-en-Baroeul sur un itinéraire de la banlieue de Lille. Il est 20h00. Elle est enlevée par Alain Penin qui la séquestre et la tue. Son corps sera retrouvé le lendemain. Alain Penin a été condamné à la prison à perpétuité.



14 février 2011 - Patricia Bouchon en Haute-Garonne
Le 14 février 2011, Patricia Bouchon, assistante d'avocat à Toulouse, part faire son footing quotidien à Bouloc, à 25 kms au nord de Toulouse, où elle réside. Il fait encore nuit, il est 4h30 du matin. On ne la reverra plus vivante. Son corps sera découvert six semaines plus tard. Le corps porte des traces de coups et strangulation. Un gant en latex est découvert dans sa gorge. La victime n'a pas été abusée sexuellement. Un suspect est actuellement incarcéré et mis en examen pour homicide volontaire.



18 juin 2011 - Marie-Jeanne Meyer en Ardêche
Marie-Jeanne Meyer 17 ans était partie faire un jogging, sur les hauteurs de Tournon-sur-Rhône, à proximité de son domicile. Son corps a été découvert, partiellement carbonisé et enterré dans un trou.
Anthony Draoui, un marginal a été condamné à Nîmes à la réclusion à perpétuité, assortie d'une peine de sûreté de 22 ans.



*****
SuperMa
mie55

Quell
e tristesse..........
***
**
fabric
ev95

Condoléa
nces à la famille et merci pour cet hommage.
*****
ka
rinette

Bon
jour oui c'est bien triste 😢 pour elle qu'elle repose en paix sincère condoléances a sa famille 👪 ..et j'espère que beaucoup de femmes qui cours seule rejoindront des groupes pour que plus jamais sa arrive une telle chose soyez vraiment très prudente
****
*
creasda
ny2013

Tu a r
aison ,les filles ne devraient pas aller courir
seu
les dans des endroits déserts ,il y a trop de cinglés
dehors...
Condoléances a sa famille et une douce pensée
pou
r alexia..Dany
*
****
sylv
ie166

r
epose en paix Alexia
**
***
P
rincesse-Douceur

repo
se en paix c'est horrible quel monde vivons nous
*
****
amina-princesse-reveuse

én
orme pensée pour alexia et sa famille
c est révoltant
*****
jo
sy41

oui
qu'Alexia repose en paix
co
ndoléances à sa famille
****
*
Ma
nureva2014

B
el hommage pour cette jeune femme.
J
e ne peux rien rajouter. Tu as tout dit. C'est effectivement dramatique.
RI
P jolie jeune Alexia.
*
****
Supe
rYB

Hon
teux!
Per
sonne ne pense, quand on court, que ce sera peut-être la dernière fois.
**
***
B
rugge45

re
pose en paix Alexia .....
***
**
Nu
tsy7801

Une
grosse pene pour sa famille :(
*
****
it
ounany

Alex
ia me fait penser à l'affaire Elodie Kulik malheureusement
RIP et courage à la famille
*****
a
lainpastis2

O
ui, c'est horrible, espérons que ce che assassin sera retrouvé et punit, bonne journée Pascal
*****
Silv
ertimes67

c'est horrible
tu
sort faire ton jogging et tu ne revient plus
Rep
ose toutes en paix
**
***
al
ainpastis2

L
a peine de mort! Bon week-end Pascal
**
***
bl
ue-moonshine

las, le plaisir de courir dans la nature se transforme de plus en plus souvent en mort......
il n'est plus bon de se promener seule pour une femme que ce soit en faisant du sport, en prenant les transports, en faisant ses courses........que se passe t il dans la tête des mecs en ce moment???? on n'entend plus parler que de ça! de mecs qui tuent leur femme, leur compagne, même devant les yeux de leurs enfants........le monde est devenu fou !

rep
oses en paix Alexia, condoléances à la famille
*****
luc
iano177

Bien triste sincères condoléances à la famille
*****
cre
asdany2013

Q
uelle tristesse ,je crois que l'on vit
dan
s un monde de détraqués ,il y en
a p
lus dehors que dans les hopitaux...
At
tention mesdames ,ne faites pas
confiance!!!Dany
***
**
vu
lnaire 36 ans

Q
uel tragédie... :(
*****
peti
tefleur72700

c'es
t bien moche tout ça
j
'espère sincèrement qu'ils vont retrouver la personne qui a tué Alexia
faut vraiment redoubler de prudence les femmes qui vont courir
co
ndoléances à la famille
*
****
ida
71

bel
hommage à cette jeune fille qui a disparu si tragiquement en allant courir. Je suis triste pour la famille
Quand ma petite-fille partait s'entraîner toute seule lorsqu'elle venait chez nous, j'étais inquiète tant qu'elle n'était pas rentrée.
***
**
n
epalididi

Que
lle horreur!
M
es condoléances à leur famille
**
***





Tags : Coup de gueule !

Halloween 2015 : Os – Courent avec Pars Courir Verneuil 12/10/2017

Halloween 2015 : Os – Courent avec Pars Courir Verneuil
Halloween 2015 : Os – Courent avec Pars Courir Verneuil

Il était une fois à Verneuil en Halatte, dans un village de l'Oise au sud de la Picardie,
une bande d'irréductibles coureurs à pied que l'on nommait : Pars Courir Verneuil.
Tout de vert vêtu, Pars Courir Verneuil parcourait les alentours de la forêt d'Halatte depuis
à peine 2 ans. Mais cette toute jeune association de sportifs déjà très active, commençait
à être bien connue dans les environs de ce coin de l'Oise.

Cet après-midi-là, une partie de l'équipe, Elise, Sandrine, Carole, Sylviane, Cyril, André, Daniel, Sandra, Fred, Laurent, et Pascal .... Transformait la cour de l'école Ferry en village d'Halloween.

Halloween 2015 : Os – Courent avec Pars Courir Verneuil


31 octobre 2015 ... Halloween

A Verneuil en Halatte, aujourd'hui, vous allez découvrir un monde surprenant,
où les zombies, les sorcièreset les monstres en tout genre vont faire la fête
en courant.

En ce samedi soir,un village Halloween est aménagé depuis l'après-midi,
dans l'école Jules Ferry,
18 H 30, au milieu des toiles d'araignées et des chauves-souris, il fait nuit et
c'est donc parti.


Halloween 2015 : Os – Courent avec Pars Courir Verneuil


Suivez donc Pascal ce glacial viking et Elise la sorcière aux yeux noirs
cerclés de rouge,
Ils conduisent un étrange peloton de coureurs à travers leur cité pour que
tout le monde bouge.

« C'est Halloween, c'est Halloween, attrapez nos bonbons,
si vous n'avez pas la trouille ! »
C'est ainsi que commence la parade,avec des friandises aux couleurs de citrouille.

Passant de quartier en quartier, la sorcière Carole lance à tout vent des gâteries,
Pendant que le comte Ludo Dracula pédale pour faire avancer leur rosalie.

« C'est Halloween, c'est Halloween, nos bonbonsà notre passage,
venez les harponner ! »
Répète Carole l'ensorceleuse avec une voix aiguë qui fait flipper
dans cette obscurité....


Halloween 2015 : Os – Courent avec Pars Courir Verneuil


Dans ce peloton, Raphy, André et Sandrine le teint pâle, ont mauvaise mine,
Pourtant, il n'est pas encore minuit, l'heure du crime !
Mais aujourd'hui, bienvenue à Verneuil notre ville, c'est Halloween !
Certains sont armés de haches, couteaux et épées déjà bien sanguinolents,
D'autres ont l'air blessés, mal en point voir même presque mourants.
Pas la peine de vous cacher sous votre lit, ce soir,
Nous voulons voir tout le monde dehors, même dans le noir.
Et attention, si tu te caches sous un escalier ou dans ton grenier,
A coup sûr, tu vas rencontrer des chauves-souris et des araignées.
« Ce soir à Verneuil en Halatte, c'est ça Halloween, c'est ça Halloween,
Tu vas rencontrer des monstres comme Sébastien, David et Pierre
qui se lèchent les babines ».


Et surprise, dans ce début de soirée bien installée, il fait déjà bien nuit.
Delphine, Christine et Ludivine chantent pendant que les chauves sourient !
Il faut dire qu'avec cette ambiance morbide, il y a beaucoup d'humour,
Car pour ce premier footing du genre, certains marchent et d'autres courent.
Chacun à son rythme sous les yeux avisés de Pars Courir Verneuil,
Parce qu'à chaque carrefour, Cyril, Tony et Sylvain ont le super coup d'½il.
Ils bloquent la circulation pour mettre cet énorme peloton en sécurité,
Dans lequel, Frédérique, Cédric et Pascal encadrent
les coureurs pas trop expérimentés.


Halloween 2015 : Os – Courent avec Pars Courir Verneuil


Tout au long du parcours, ça plaisante et ça fait des bêtises,
Car pour l'arrivée, tous ces étranges personnages morbides espèrent
un « cas d'Os surprise »

Qui sera le monstre le plus déjanté ?
Qui sera la sorcière la plus écervelée ?


« Os Courent, Os courent ! Au coin de quelques rues il y a des créatures connues »,
Stéphane, Laurent et Thomas quasi reconnaissables pour ce peloton,
ne sont pas des inconnus.

Et puis un quartier plus loin, pour les coureurs harassés avec « des Os et des bas »,
Il y a pour les booster, Maëlys le fantôme et les sorcières Mylène, Marion et Lilas.
Mais les monstres fatigués, voyant cette atmosphère lugubre qui glace le sang,
Se mettent à hurler :
« Nous ne sommes pas morts ! » et ils reprennent rapidement pour continuer,
le mors aux dents !


Les fantômes, zombies et sorcières tout au long de ce parcours,
faisaient donc son effet,
Surtout lorsque Dan Scream et Fred un couteau en travers de la tête surgissent
de l'obscurité.

Sylvianne une autre sorcière sortie surement d'un vieux grenier,
Accueille comme il se doit, les enfants qui ne sont même pas effrayés.
« C'est Hallowwen, c'est Halloween, qui veut des bonbons ? »
Chantent ils tous en c½ur avec une drôle d'intonation.


Halloween 2015 : Os – Courent avec Pars Courir Verneuil


Et surprise, Pascal le viking et Elise la sorcière aux yeux cerclés de rouge,
évitent le cimetière.
Ils préfèrent mener le peloton tranquillement plutôt que de courir à tombeau ouvert.
Cyril et Gladys à foulées feutrées dans leurs pompes funèbres avancent religieusement.
Car en passant sous les réverbères, des ombres furtives les suivent bizarrement.
Les enfants foncent en tête de ce convoi macabre, ils ont la forme, ils ont la rage,
Et de temps en temps, ils récoltent des friandises lorsqu'ils sont très sages.
Dans ce peloton de 114 coureurs voir plus, d'autres badauds se greffent
à cette fête d'Halloween,
Car au fur et à mesure que le cortège avance dans les ruelles sombres,
le plaisir domine.


Halloween 2015 : Os – Courent avec Pars Courir Verneuil


Rue Jean de la Fontaine, tels des lièvres et des tortues,
cette troupe funéraire apparaît,
Quand tout à coup surviennent de nulle part,
Sandra, Stéphanie et Aurèlie bien ensanglantées.

Cet étrange trio accueille gentiment les coureurs « Os Primés » pour les réconforter.
« Que faisiez-vous aux temps chauds ?
Vous marchiez ! Et bien courez maintenant ! »
Certains perdent la tête, d'autres leur remettre, tout ça est bon enfant.
Il y a bien sur Oscar le squelette,sans tambour, ni trompette.
Il y a aussi le jardinier fou qui court avec sa brouette.
La maîtresse d'école est bien présente avec son nez crochu,
Elle récite à tue-tête, le corbeau et le renard, la fable du fromage perdu.

Quant à Christophe, José et Hervé avec leurs runnings des villes et
leurs runnings des champs
,Ils courent avec un humour noir en étant vraiment « des Os pillants ! »
Derrière un chêne et un roseau, Vincent, Sandrine et Morgan en loup
cherchent un agneau,
C'est l'enfer, dans le quartier De la Fontaine,
Chacun y va de sa fable pour flatter les corbeaux.

Halloween 2015 : Os – Courent avec Pars Courir Verneuil


Une fois de tour de ville achevé, il n'est pas si tard,
minuit l'heure du crime n'a pas encore sonnée,
Le cortège revient devant la mairie où de nombreux flâneurs sont
en train de se promener.

Mais au milieu d'eux de curieuses créatures sont bien dissimulées,
Elles attendent le passage de ce peloton de sportifs métamorphosés.
Ces morts vivants surgissent pour faire peur aux sportifs en leur sautant sur le dos,
« Os-courent ! Avec nous, vous n'allez pas faire de vieux Os ! »
Tout le monde plaisante, tout le monde fait des bêtises,
C'est ça Halloween, chaque monstre espère son « cas d'Os surprise ».

Le footing terminé, un étrange personnage accueille le peloton au portail,
Il se nomme Jack et il a une tête citrouille de en laine, c'est un épouvantail.
Ce qui est surprenant, c'est que Jack l'épouvantail accueille gentiment les coureurs.
Au lieu de faire fuir la foule à toutes jambes en leur faisant peur.

« Bienvenue à tous ! » lance donc l'épouvantail ensanglanté,
« Venez déguster citrouille, ½il de litchi au raisin et teau d'araignée ! »
Laurence, Monique et Leslie mitonnent du mystère dans leur soupière,
Et il y a comme un frisson qui s'installe derrière la cantine de ces sorcières.
« Rapprochez-vous pour savourer nos doigts knackis sanguinolents,
« Enivrez-vous avec ce bon vin chaud couleur du sang ! »


Répandent les ensorceleuses Sylvianne, Carole et Elise à tous ces bons vivants.
Petits monstres, jeunes loups et vieilles créatures dévorent ce buffet avec plaisir,
Ce soir à Verneuil en Halatte, c'était Halloween et pour en profiter,
il fallait venir courir.

Pars Courir Verneuil écrivait ainsi une nouvelle page à sa jeune histoire,
Ils ont bien mené ce cortège d'affreux runners à travers cette nuit noire.
Le premier footing d'Halloween était une belle réussite,
« Os-courent ! » « Os-courent ! » « vite ! vite ! Vite ! Une suite...

Pascal

En direct de Verneuil en Halatte pendant la nuit...
Où les citrouilles chantent et les chauves sourient !





*****
niagaraa39

un viking d hallowenn??? jamais vu ça !!! mais bon c est vrai que par chez toi il se passe toujours des choses bizarres !!!!
*****
Princesse-Douceur

wahou cest magnifique deux très belles créations
*****
petitefleur72700

toujours sublime tes histoires
bravo :)
*****
blue-moonshine

Super jeux de mots! " os courent" pour des coureurs, bien trouvé et les " cas d'os surprise", pas mal aussi mdrrr mais les rois des déjantés c'est bien la tribu Friboulet !
"os courts" ( ou longs), ils se préparent, ils n'ont pas les "os laids" ,

bonne fin d'après midi et bonne soirée
bisous
MARIE
*****
niagaraa39 107 ans

ptdr il y en a qui ne font pas dans la dentelle niveau grimage !! ça m a l air bien sympa tout ça et une joyeuse ambiance semble régner au sein de ce petit groupe d horreurs !!!!
*****
Mylorine

super les déguisements , j'aime bien ce thème , mais surtout pour les bonbons c à volonté .amitié
*****
osada

moi tout ça ; ça me donne six trouilles !!!! hiiiiiiii !
*****
itounany

Halloween : un séjour magique et mystérieux tout plein de surprises où, parmi des friandises et des astuces, la peur et l'horreur se transforment en joie et jouent.
Jean Paul Malfatti
*****
ida71

c'est la fête chez vous pour Halloween ! super les déguisements et le maquillage !
Vous êtes prêts pour la semaine prochaine
chez nous cette tradition se perd de plus en plus
*****

*****

Tags : délires sportifs - Verneuil-En-Halatte - Pars Courir Verneuil

Début d’Automne en Normandie 10/10/2017

Début d’Automne en Normandie
Début d'Automne en Normandie


Ce matin, nos foulées faisaient craquer les branches,
Et les feuilles mortes commençaient leurs avalanches.

Début d’Automne en Normandie


Elles seront d'ailleurs bientôt partout,
Couchées sur le bitume, racines et les cailloux.

Début d’Automne en Normandie


Progressivement, Octobre installera à chaque endroit l'automne,
Et le soleil sortira à peine.
Le froid n'épargnera personne,
Et nous nous cacherons pour courir sous des bouts de laine !

Pascal


Début d’Automne en Normandie


*****
Douceur-Nathalie

j adore les textes belles histoires
*****

Tags : Footing - Nornandie - Pars Courir le Vaudreuil

100 km de Sologne 2015 : km 85 au km ... 30/09/2017

100 km de Sologne 2015  : km 85 au km   ...
100 km de Sologne 2015 : km 85 au km ...


Km 85 : Sur la D89. Nous arrivons au ravito du 85ème kilomètre.
On pourrait dire : « Recherche supporters désespérément » car,
il n'y a pas beaucoup de supporters pour nous encourager sur le bord de la route. Depuis le départ, nous venons de courir notre 2ème marathon du jour.
Elise fait le plein en boisson et nous reprenons notre route.
Il reste 15 kilomètres à faire.

Km 86 : Saint-Taurin. Elise nous trouve une rivière qui traverse ce village pour nous rafraîchir les jambes. Ni une, ni deux, je bifurque pour me plonger les jambes dans
la Sauldre. Je retire mes baskets et chaussettes et je descends dans la rivière.
Gilles qui me suit comme mon ombre, en fait de même. Mais il n'est toujours pas
au mieux.

100 km de Sologne 2015  : km 85 au km   ...


Je suis obligé de le retenir pour qu'il ne tombe pas dans l'eau.
Ses pas sont hésitants et son équilibre n'est pas vraiment stable.
Après 10 bonnes minutes dans l'eau fraîche, nous ressortons, nous remettons
nos chaussettes et runnings et nous reprenons notre course.
Merci Elise de nous avoir trouvé cette rivière.

100 km de Sologne 2015  : km 85 au km   ...


Km 87 à 89 : Ce bain de pied m'a fait du bien, mais la cloque sous mon pied n'a
pas aimé. Ça me brûle le pied, mais ce n'est pas grave, mes muscles sont presque remis en état avec ce bain froid. Gilles lui, il ne sait pas trop si c'est bien ou
si c'est pire, il me suit comme il peut.

Km 90 : A ce nouveau panneau, il ne nous reste plus que 10 bornes à faire.
Il fait encore très chaud et je bois toujours autant. Elise me ravitaille suivant
mes envies et depuis un bon moment je carbure au coca. J'ai besoin de prendre du sucre. Nous alternons toujours marche et course, mais je me sens bien.
Je pense que je pourrais ne plus marcher, mais je ne veux pas laisser Gilles tout seul.
Au km 90, nous attaquons une longue ligne droite où je distingue au loin un coureur.
Ça faisait très longtemps que nous n'avions pas vu d'autre coureur.

km 91 à 94 : Nous continuons à avancer coûte que coûte et le soleil ne nous fait pas de cadeau, il chauffe. Mais notre objectif est presque en vue, il nous reste
maintenant moins de 10 kilomètres.
Notre mission, rejoindre sans détresse, Theillay ....Notre volonté ne faillit pas, kilomètre après kilomètre, ravitaillement après ravitaillement, l'objectif se rapproche de plus en plus.

100 km de Sologne 2015  : km 85 au km   ...


Km 95 : Plus que 5 kilomètres.
Les filles de Gilles nous ont rejoint en vélo à ce ravitaillement.
Nous avons rattrapé le coureur qui était devant nous depuis de longs kilomètres.
A ce dernier ravito sur le parcours, Elise a une jolie surprise, il y a des crêpes.
C'est bien la première fois que l'on découvre des crêpes à un ravito,
ça mérite une photo.

Km 96 : Cette fois notre groupe s'est bien développé. Elise, notre assistante en vélo, les 2 filles de Gilles aussi en vélo, le dossard 188, Gilles et moi.
Je pense être le plus fort des 3 coureurs, enfin le plus en forme.
Je stoppe pour une pause technique pendant que mes compères de course continuent
en alternant marche et course. Lorsque je redémarre ma course,
Elise me dit :
« Gilles a maintenant ses filles pour l'aider,
tu peux les lâcher pour terminer à ton rythme ! »


100 km de Sologne 2015  : km 85 au km   ...


A 4 kilomètres de l'arrivée, je démarre donc distançant Gilles dès les premiers mètres. Seul le dossard 188 se colle à mes foulées....

Km 97 : C'est encore une longue ligne droite. En point de mire, nous avons un autre coureur qui doit se trouver à 3 ou 400 mètres devant. Le dossard 188 s'accroche mais je vois qu'il n'est pas capable de prendre le relais. J'entends à sa respiration qu'il est à la limite...

A 3 bornes de l'arrivée, je décide d'accélérer un peu plus pour voir sa réaction.
Mon accélération lui est aussitôt fatale, il est rapidement distancé. Elise me suit
et elle m'indique que je cours à 12 km/h. Avec ce démarrage, je rattrape rapidement le coureur que j'avais en point de mire.

100 km de Sologne 2015  : km 85 au km   ...


Km 98 : J'espère tenir à ce rythme jusqu'à la fin. Pour l'instant tout va bien et
Elise m'encourage maintenant sans interruption.
Je m'approche des faubourgs de Theillay.
Je demande à Elise si elle voit mes poursuivants, mais elle ne voit plus personne.

Km 99 : Theillay. Nous passons devant notre gite. Ça sent très bon.
Et je continue, encore et encore, c'est bientôt les 100 bornes, d'accord, d'accord ! Je tiens la cadence.

Km 100 :Theillay. L'énergie qui m'entoure me porte jusque l'arche d'arrivée.
Je n'ai pas craqué, je suis allé au bout de mon « 100 bornes » après un peu plus
de 13 heures d'effort.
Je me sens bien, je n'ai pas mal aux jambes pour l'instant,
mais attendons le 2ème effet !


100 km de Sologne 2015  : km 85 au km   ...


Une fois la ligne passée, je remercie Elise, remplie d'émotions,
pour son aide magistrale et je repars en arrière pour encourager mon compère Gilles.

Il va arriver plus de 6 minutes 30 après moi. Le dossard 188 est à plus de 5 minutes et le dernier coureur que j'ai doublé à 4 minutes. Mon accélération dans les 4 derniers kilomètres a été terrible et je n'ai jamais douté de moi.

C'est surement difficile à comprendre, pourquoi autant de souffrance (quoi que ...)
car nous sommes souvent traités de fous, tant cet effort sur un 100 km est colossal. On se fait tous mal, mais quel plaisir de réussir et de se surpasser !

A l'arrivée, Nathalie et Anne Marie sont là pour nous accueillir. Elles sont arrivées, il y a environ 45 minutes.
Elles sont classées juste 10 places devant nous.

34ème : Nathalie : 12 h 16' 01'' ==) 2ème SF / 8,2
44ème : Pascal : 13h02'24''==) 11èmeV2M/ 7,7

Les 100 km de Theillay 2015 resteront pour beaucoup de coureurs,
une épreuve rendue infernale dont la chaleur de plomb fut la principale responsable
de défaillances indiscutables.
Pendant ce 100 kilomètres, Elise a parcouru 104 bornes en vélo pour me ravitailler,
me guider, me prendre en photo et me soutenir.
J'ai eu le droit à la meilleure co-équipière.

J'ai consommé 15 litres de boisson (Eau et Coca)
Il faut savoir tenir lorsque c'est dur, il faut penser à des choses positives, à la chance que l'on a de pouvoir courir et d'être en bonne santé. Il faut penser à ses proches, à soi-même et au plaisir de franchir cette ligne d'arrivée.

Après cette immense journée sportive, nous regagnons notre gite où un bon moment de détente nous attend. Après une bonne douche..., l'apéro et une super pasta party sur la terrasse.
Quoi de mieux que de terminer la soirée comme ça !
La fatigue commence à se faire sentir, après ce bon repas, nous filons tous au lit.

100 km de Sologne 2015  : km 85 au km   ...




*****
creasdany2013

Quel courage !!et quel sportif!!!Profite
pendant que tu le peut..Bonne journée ..
Amitiés et bisous a la tribu..Dany
*****
vcr 68 ans

Un blog rafraichissant .....Comme un bain de pied !....
*****
alainpastis2

Quel mental, bravo Pascal, bon week-end
*****
ladyjocelyne

vous etes a felicité ,car il on faut bcp du courage ,bonne journée
*****
niagaraa39

c est pas vraiiiiiiiiiiiiiiiiii!! t as pas mis les 4 derniers km !! c est du sadisme pépère !!!! oui tu es un sadique pour nous torturer comme ça !!!!!!
*****
osada

passe ... cale .... non c'est pas toi ça !!! hiiiiiiii !
*****
blue-moonshine

pour être fou, tu l'es oui mais quand on aime, on ne compte pas...les kms !

bonne soirée la tribu
bisous
MARIE
*****
niagaraa39

bravoooooooooooooooooooooooooooooooooooooooooo t es le meilleur et ça je le sais depuis longtemps !!!!! gros bisous de la victoire et bravo à Elyse pour t avoir si bien accompagné parce que sans elle pas sure que tu sois sur la ligne d arrivée !!!!!
*****
ida71

100 kms, rien que le titre me coupe les pattes !! oui il faut être un peu fou pour faire de si longues courses
heureusement tu as beaucoup de mental et tu es bien accompagné par ta chère Elise qui est toujours près de toi pour t'encourager
bravo mon pépère marathonien pour cette super course
bisous à la tribu
*****
niagaraa39 107 ans

j adore la dernière phrase ""la fatigue COMMENCE à se faire sentir "" dis le gars qui vient de se taper 100 bornes !!!
*****

Tags : 100 km - ultra marathon

100 km de Sologne 2015 : km 60 au km 84 ... 22/09/2017

100 km de Sologne 2015  : km 60 au km 84  ...
100 km de Sologne 2015 : km 60 au km 84...

Km 60 : St Joseph.
Il me reste 40 kilomètres à faire, moins d'un marathon, ça motive !
Jean Luc est là pour nous encourager. Je lui propose qu'il vienne manger avec nous
ce soir, mais il a déjà sa soirée de prise. Après un dernier salut, chacun reprend
sa route, Jean Luc en voiture vers son lieu de vacances et Elise et moi en direction
du panneau 100 kilotres à 40 bornes d'ici.

100 km de Sologne 2015  : km 60 au km 84  ...


Moralement ça ne va pas trop mal, mais je continue à me mettre dans la tête des pensées positives. Je me lance quelques défis, prochain objectif,
le point kilométrique 73, car Elise n'a jamais roulé plus de 72 kilomètres en vélo.
Ça sera un record pour elle. Après ce sera le 77ème kilomètres, la distance
de la Saintélyon que j'ai fait en 2013. Et oui, on se motive comme on peut !

Km 61 à 64 : Depuis un petit moment, je cours en faisant l'élastique avec un autre coureur. Il s'appelle Gilles et je le rattrape vers le 62ème kilomètre.
Nous commençons à discuter ensemble et il m'apprend que c'est son premier
« 100 bornes » et que les deux coéquipiers avec qui, il faisait la course ont abandonné au 40ème. Il m'explique qu'il courait avec son père, un habitué de la distance et
qu'il avait dû stopper à cause d'une blessure. Gilles se retrouve donc tout seul et
sans repère pour terminer sa course. Et surtout, il se pose plein de questions car
il comptait sur son papa pour le guider jusqu'à l'arrivée. Au fil des kilomètres, nous faisons donc connaissance. Nous avons le même âge, nous sommes nés en 1964,
c'est drôle, nous arrivons d'ailleurs au km 64.

100 km de Sologne 2015  : km 60 au km 84  ...


Km 65 : D 63. Cela fait presque 5 kilomètres de ligne droite.
La chaleur devient de plus en plus pesante. Moi qui aimais le soleil, je commence
à ne plus vraiment le supporter.

Km 66 : Saint-Viâtre. Nouveau ravito, Elise fait le plein pour Gilles et moi.
Elise s'est transformée naturellement en porteuse d'eau pour notre ami.
A ce ravito, ancien champion de France de la distance, Régis Raymond jette l'éponge. On apprendra plus tard que ses jambes ne répondaient plus alors qu'il était largement en tête. L'abandon de ce favori à ce point kilométrique, donne encore plus de valeur
à notre volonté d'aller plus loin dans cette épreuve.

km 67 à 69
: Notre trio, Elise, Gilles et moi avançons entre les nombreux étangs
du parcours. Nous passons, l'étang Neuf, l'étang du Perrault sur notre droite et l'étang du Galop à gauche.
L'étang du Galop n'a rien à voir avec notre cadence car nous alternons notre avancée avec de la marche et de la course à pied.

Km 70 : La Margotière D 105. Nouvelle photo aux 70ème, plus que 30 bornes à faire.
Mais le soleil tape dur, j'en ai marre d'ailleurs du soleil, il n'y a pas d'ombre ou alors très peu.
De plus ce secteur en faux plat montant est épuisant, j'en ai marre des côtes.
Bon, ce n'est que des faux plats, mais pourquoi sont-ils rassemblés tous vers la fin ? Ah bon, il y en avait avant aussi ? Notre vigilance est moins top, surement la fatigue.
Nous continuons à boire, je bois d'ailleurs plus que Gilles. « Boire et courir, y a pas à choisir ! »

100 km de Sologne 2015  : km 60 au km 84  ...


71 à 74
: les kilomètres continuent à défiler. Moins vite qu'en début de course,
mais progressivement nous redescendons vers l'arrivée. Par moment, Gilles n'est
pas au mieux et il s'accroche à moi comme mon ombre. Je vais à droite, il va à droite, je pars à gauche, il file à gauche. Il reste un peu plus de 25 bornes à faire, nous décidons de terminer ensemble.

Km 75 : Bois Malotier. Nous passons à côté de l'étang Berthier et
il fait terriblement chaud. Avec Gilles nous alternons course et marche car je remarque que mon camarade de course n'est pas au mieux. Je m'arrête, il s'arrête, je suis maintenant totalement son ombre. Les 25 derniers kilomètres pour Gilles vont être très très durs. Les passages en marchant me font récupérer, mais j'ai du mal avec cette chaleur qui devient terrible.

km 76 à 79 : Elise assure toujours et toujours notre confort,
heureusement qu'elle est là pour nous donner à boire.
Je ne compte plus les litres déjà bus.
Avec Gilles, nous attendons de voir le panneau kilométrique 80. On se motive,
avec ce panneau, nous aurons franchi un nouveau cap. Il nous restera plus
que 20 bornes, qu'es ce que c'est que 20 kilomètres, quand on en a déjà fait 80 ?
Aux Charbonnières, nous bifurquons sur notre droite.

Km 80 : Villarche. C'est encore un secteur en faux plat montant.
La route est longue et aucun arbre pour se mettre à l'abri. Gilles mon coéquipier depuis presque 20 kilomètres n'est pas au mieux. Nous continuons à avancer en alternant course et marche. Gilles me suit comme son ombre.

100 km de Sologne 2015  : km 60 au km 84  ...


81 à 84 : Gilles est de plus en plus mal, d'ailleurs il ne se souvient même plus que nous avons passé le 80ème kilomètre. Il vient de me demander :
« On arrive bientôt au 80 ? »

J'essaie de le remotiver :
« Gilles, ça fait déjà 2 bornes que nous avons passé le 80.
Il nous reste plus que 18 kilomètres à faire !
» « On n'y croit, on va au bout ! »

Comme, il n'est pas au top, nous décidons de marcher jusqu'au prochain ravito.
Elise est toujours au petit soin pour nous. Je force Gilles à boire car il ne boit
pas assez...




*****
Manureva2014

Quand je lis qu'il te reste 40 km je prends peur. Et pour toi, cela semble pas grand chose par rapport à tout ce que tu as déjà fait. pufffff. J'ose même pas imaginer.
Bisous et bonne soirée running man
*****
Niagaraa39 107 ans

normal que tu ais du mal à venir en ce moment !! au 70 ème km tu dois être un peu fatigué !!!lol
*****
amina-princesse-reveuse

c est une grande aventure ça doit etre tres difficile , félicitations
******
blue-moonshine

record pour toi, record pour Elise mais jusqu'où irez-vous?

bonne soirée
bisous
MARIE
*****

Tags : 100 km - ultra marathon

100 km de Sologne 2015 : km 41 au km 59 ... 15/09/2017

100 km de Sologne 2015  : km 41 au km 59 ...
100 km de Sologne 2015 : km 41au km 59 ...

Km 41 à 42 : Nous nous approchons du premier marathon.
Tout va bien, il fait chaud, mais c'est supportable. Elise me ravitaille dès que
j'en ai besoin, notre duo fonctionne toujours aussi bien.
L'accompagnateur est un partenaire particulier, il est là pour répondre à tous
les besoins du coureur. Et c'est vrai que lorsque j'ai besoin de quelque chose,
Elise est aussitôt aux petits soins.

100 km de Sologne 2015  : km 41 au km 59 ...

Km 42,195 : L'étang du Bois Clair :
Et puis, tout à coup, nous arrivons au panneau « 42,195 km », nous,
marathonien et marathonienne, nous ne pouvons pas faire autrement que de nous arrêter pour une photo. C'est toujours magique de franchir un marathon.

Dans notre logique de course du jour, nous repensons à cette phrase :
il y a des marathons pour faire un temps et d'autres pour prendre son temps.

Aujourd'hui, nous prenons notre temps pour durer. Et d'ailleurs, pour immortaliser
ce point kilomètrique, nous demandons à la personne qui note les temps de passage
des coureurs de nous prendre en photo. Ce monsieur à la gentillesse de nous immortaliser et nous souhaite bon courage pour la suite de notre parcours.
Après un grand merci, nous repartons vers notre 2ème marathon du jour,
et oui, quand on aime, on ne compte pas !

Km 43 à 44 : Loreux. En passant dans ce village, nous sommes encerclés d'étangs. L'étang du Haut, l'étang du Bas et l'étang Dernier. Ce secteur est superbe et
lorsque nous apercevons tous ces plans d'eau, ça nous donne envie d'aller s'y
baigner tellement il fait chaud.
Mais nous n'avons « Pas l'étang » de faire ça, « étant donné » que nous ne sommes pas encore à mi-course. Tout va bien, notre humour fonctionne plein pot !

100 km de Sologne 2015  : km 41 au km 59 ...


Km 45 : En longeant d'autres étangs, nous bifurquons sur la D 146 en direction de Belle Fontaine et des Allioux. Pendant 5 kilomètres, nous circulons dans un secteur
où il y a pratiquement aucune circulation, c'est le désert complet.
Enfin si, au loin, j'aperçois un coureur et son assistant en vélo. Ils doivent être à environ 600 mètres de nous.

Km 46 à 49 : Au fur et à mesures, je me rapproche de ce duo.
Et je m'aperçois que c'est notre copine Nathalie et sa coéquipière Anne Marie qui sont devant nous. Je ne m'attendais pas à revenir sur elles. Je me pose quelques questions car au 47 kilomètres dans une côte, Nath est à l'arrêt.
Je passe à côté d'elles en leur faisant un signe de la main.
Que se passe-t-il pour elles ? Vais-je trop vite ? Ont-elles un souci ?
Ça me perturbe un peu !

100 km de Sologne 2015  : km 41 au km 59 ...


Km 50 : Nous sommes à mi-course. Tout va bien et en courant je pense à tous ces kilomètres déjà parcourus. Même s'il m'en reste autant à faire, je suis motivé pour
la seconde partie. Elise est toujours aux petits soins pour moi.
Vivre cette aventure est un réel plaisir.

Km 51 à 54 : Nathalie revient sur nous à l'approche de Marcilly en Gault.
Je recommence à me poser des questions, ai-je ralenti ? Nath a-t-elle accéléré ?

C'est un peu flou dans ma tête en ce moment. Ça perturbe ma cadence,
je dois me reconcentrer très vite. De toute manière, je sais que Nathalie connaît
bien la distance, je ne vais pas essayer de la suivre.
J'ai l'impression qu'il fait de plus en plus chaud. Elise continue à me ravitailler et
je lui dis qu'au prochain ravito, je change de tee-shirt.
Juste avant d'arriver à Marcilly-en-Gault, Nath et sa copine nous doublent et
elles ont l'air d'aller bien car elles rigolent. Moi, je n'en suis pas là ! lol

100 km de Sologne 2015  : km 41 au km 59 ...


Km 55 : Marcilly-en-Gault. En arrivant à ce nouveau ravitaillement, nous avons la surprise de voir notre ami Jean Luc. C'est un ex-collègue, ex marathonien,
Jean Luc, m'a suivi durant de longues années dans mes activités sportives.
J'ai même fait de Jean Luc, UN MARATHONIEN. Ça me fait très très plaisir
de le voir. Il est venu me faire un coucou car il est actuellement en vacances dans
le coin (il est quand même à 100 km d'ici). Avec cet arrêt, j'en profite pour changer de tee-shirt car celui que je porte est trempé. Après mettre ravitaillé et parlé avec mon pote quelques minutes, je dois reprendre ma route. Jean Luc me dit qu'il va se poster au prochain ravitaillement.
« Salut Jean Luc, rendez-vous au 60ème kilomètres ! »

100 km de Sologne 2015  : km 41 au km 59 ...


Km 56 à 59 : Après avoir quitté, Jean luc, nous entrons dans une portion de forêt.
Il fait très très chaud et le tee-shirt que je viens de mettre m'étouffe. Pourtant, c'est un maillot avec lequel j'ai l'habitude de courir.
Au bout d'un kilomètre, je suis obligé de stopper et de le changer.
Heureusement Elise m'a proposé le débardeur qu'elle portait sur elle. Une fois enfilé, j'ai l'impression de pouvoir mieux respirer. Et nous pouvons repartir dans ce coin où l'ombre, nous fait du bien.
Ce passage entre le 56 et 59ème kilomètres est un passage difficile, j'ai un coup de moins bien, j'ai du mal à relancer ma cadence.
Mais j'ai de la chance, j'ai ma coéquipière, Elise est là pour me donner
un coup de booste. Je reprends quelques forces en mangeant mes mini sandwichs salés et en buvant beaucoup.


100 km de Sologne 2015  : km 41 au km 59 ...






*****
niagaraa39 107 ans

tu n as pas l'étang ?? elle est bonne celle la bravo mon pépère lol
*****
vcr 68 ans

Bsr Pascal ......A l'étang .......Vous étiez dans les temps !
*****
petitefleur72700

merci a toi pour tout ces beaux paysages que tu nous fait découvrir
et bravo pour ce que vous faites
de gros bisous d'une petitefleur :D
*****
vulnaire

100km? Tu as couru la distance Paris Evreux, chapeau!
******
Manureva2014

100 kms... cela me laisse époustouflée. Quelle performance !
Bisous soleil mon Viking. 26°C attendus cet AM. Oui, oui même que c'est vrai
******
blue-moonshine

quel duo de choc, vous faites !

bonne soirée
bisous
MARIE
*****

Tags : ultra marathon - 100 km